06 15 42 57 98 fayolleisa@gmail.com

RESSOURCES

 

RESSOURCES

COMMENT BIEN parler en public

Comment bien parler en public ? Quels sont les secrets des grands orateurs? L’exercice fait trembler la plupart des gens. Parler en public est une des des peurs les plus répandues. Heureusement, il existe des trucs pour être plus confiant et devenir un bon speaker. Avec de l’entrainement, tout le monde peut réussir à prononcer un discours mémorable.

Le livre qui fait référence en la matière est le célèbre Comment parler en public ? de Dale Carnegie en poche à lire d’urgence pour progresser. 

Voici quelques astuces pour bien parler en public qui vous aideront à réduire votre anxiété, à dissiper vos croyances négatives sur le supposé don naturel et améliorer votre communication verbale.

1. Connaitre son public

Renseignez-vous sur la nature de votre public, son niveau de connaissances, le type d’organisation, le contexte et les attentes du public. Savoir à qui est destiné votre message permet de bien choisir votre niveau de langage, degré d’information et appels à l’action/motivation.

2. Planifier son objectif

Créez le cadre de votre prise de parole : sujet, objectif, angle, idée principale et trois points maximum avec des chiffres et exemples. Assurez-vous de capter l’attention du public dès les 10 premières secondes pour avoir une communication efficace et claire. Au besoin, faites-vous accompagner par un professionnel qui peut vous faire un coaching express sur mesure pour une présentation, un discours ou une prise de parole spécifique.

3. Utiliser son langage corporel

La communication non verbale envoie plus de 80% du message à votre interlocuteur. Comprendre le langage du corps et du vôtre en particulier, vous aidera à faire passer un message aligné et cohérent entre votre discours et votre attitude. Tenez-vous droit, adoptez des gestes d’ouverture, une expression sereine. Identifier puis bannir ses tics nerveux et gestes parasites pour transmettre ses idées clairement et sans distraction.

4. Comprendre et maîtriser le stress !

Si vous sentez votre coeur s’emballer, votre souffle irrégulier et que vous transpirez, c’est normal! Les réactions physiologiques traduisent votre état émotionnel et n’indiquent pas votre inaptitude à faire une bonne performance. Au contraire, le trac et la montée d’adrénaline associée, peut vous donner la flamme et améliorer votre prise de parole.

Le meilleur moyen de vaincre le stress est de le comprendre. Il existe des astuces anti stress avant et pendant une prise de parole pour être plus serein. Mais ça suppose de s’entrainer plusieurs fois, de persévérer, comme un entraînement sportif. Prenez le temps de revoir vos notes plusieurs fois, de vous filmer. Une fois que vous êtes à l’aise avec le fond, exercez-vous sur la forme devant vos amis, vos enfants.

5. Soyez vous-même face au public 

 Restez naturel est la base de tout type de communication. Nous sommes des animaux sociaux et si vous laissez votre personnalité apparaître, votre auditoire vous percevra comme une personne réelle qui leur ressemble. Vous serez plus crédible si votre personnalité s’exprime. Ne mimez pas le grand chef d’entreprise si vous êtes étudiant, pas de jeunisme excessif si vous êtes senior, même si vous présentez une innovation digitale. 

6. Soignez l’accroche et la conclusion de votre prise de parole en public 

La façon dont vous posez le décors au début de vôtre prise de parole est décisive pour capter l’attention du public. En commençant par

« Aujourd’hui, même si tout n’est pas encore au point, je vais essayer de vous parler de X…?  » Vous risquez de plomber l’ambiance. Une citation appropriée,une anecdote pertinente ou un chiffre étonnant auront plus d’impact.
Toujours conclure avec un résumé de votre propos et une idée puissante dont se rappellera votre public. Ils doivent partir avec quelque chose en plus.

 

7. Parler avec le cœur et n’apprenez pas par cœur

Si vous récitez, ou si vous êtes concentré sur la lecture d’un document ou d’une diapositive, vous rompez la connexion interpersonnelle avec le public pour restez concentré sur vous. Les points clés ou chiffres sur une fiche suffisent. Soyez capable de poursuivre, même si le rétroprojecteur tombait en panne. Imprégné par le contenu de votre message et relâché, vous pouvez conter votre histoire tel un griot et communiquer en toutes circonstances.

 

8. Réduisez les supports audiovisuels

Pour éviter le conflit oeil/oreille, ne faites jamais lire une information sur une diapo que vous êtes en train de dire à voix haute. Le tempo à respecter entre la mémoire visuelle et auditive est délicat. Pour éviter de rompre la connexion avec le public, utilisez-les avec parcimonie. Ils devraient améliorer votre contenu et maintenir l’attention de votre public et non parasiter votre discours et votre langage corporel.

9. Restez connecté avec le public

Gardez le lien avec le public par votre corps et captez ses réactions non verbales. Avec la pratique, vous pourrez ressentir le public et ajustez votre message. Rien de pire que des orateurs qui ne tiennent aucun compte de leur auditoire. Relancez l’attention si ça s’essouffle, calmez le jeu s’ils froncent les sourcils et restez en phase avec la foule comme un rockeur sur scène.

 

10. Osez l’humour

Insuffler une respiration avec une touche d’humour, ça vous détendra en relançant l’attention de votre auditoire. Le rire permet de mieux retenir une information et de partager une émotion de joie. Cette touche personnelle dans un discours crée un lien plus fort avec le public. Il n’existe pas de standards de perfection en communication. S’entrainer permet de relativiser et l’auto dérision de maîtriser ses émotions pour limiter son stress.